webleads-tracker

Les enjeux de nos clients, les entreprises industrielles

Les entreprises industrielles sont en perpétuelle évolution en réponse à leur environnement : mondialisation des échanges, pression concurrentielle, mutation des pratiques au sein des filières métier. Autant de facteurs les conduisant à se remettre en cause et à engager des transformations.

Changements sous contraintes donc, à tous les niveaux : offre produits et services, organisation et processus, outils, etc. En parallèle, les nouvelles technologies, dont l’usage se déploie massivement, ouvrent un paysage de possibilités pouvant accélérer leur développement et créer de la valeur auprès de leurs clients et donneurs d’ordres.

Les entreprises industrielles partagent aujourd’hui un certain nombre de préoccupations communes, reflet de l’évolution du secteur en pleine mutation et de nouveaux défis auxquels elles sont confrontées pour rester compétitives :

  • Le “made in France”, sujet récurrent englobant des problématiques telles que la réintégration des processus de production en France ou la localisation des sous-traitants.
  • L’automatisation et l’optimisation de la production, indispensables pour préserver la rentabilité dans toutes les étapes clés de la production, préparation, planification et analyse.
  • La flexibilité des compétences et des ressources, incluant les intérimaires.
  • L’internationalisation, tant des marchés que des échanges commerciaux, des filières de production et d’approvisionnement, imposant aux entreprises de trouver des gisements d’opportunités au-delà des frontières.
  • L’innovation permanente des méthodes et outils, pour anticiper les exigences des donneurs d’ordres et proposer aux clients des services à forte valeur ajoutée.

La conjoncture économique renforce les risques et contraintes

Le durcissement de la concurrence, à l’échelle internationale, accentue les tendances évoquées et leurs répercussions sur les contraintes de gestion. Par ailleurs, les contextes de crises renforcent l’intensité des exigences et la modification des pratiques.

  • Les entreprises industrielles ont pour impératif de se différencier par la qualité des produits et services. Pour rester compétitives, les petites structures n’ont souvent pas d’autre choix que de se tourner vers des produits de plus en plus spécifiques, sur des marchés de plus en plus étroits ou de niche.
  • Elles doivent préserver leur rentabilité avec des marges de plus en plus fragilisées par l’augmentation des coûts et l’apparition d’un nombre croissant de fabricants moins chers.
  • Elles doivent démontrer de plus en plus de réactivité, de flexibilité et d’efficacité pour répondre aux attentes des clients en termes d’engagement, délais et qualité de service.

L’évolution des pratiques de gestion, intra et inter sectorielles

La globalisation des échanges mais également les variations de la consommation, les progrès techniques ou encore les évolutions du cadre réglementaire sont autant de facteurs influençant les pratiques de gestion dans tous les domaines, conception et production, commerce et logistique :

Cycle de vie produit

Le cycle de vie des produits est de plus en plus court, les évolutions technologiques de plus en plus rapides. Dans ce contexte, la préservation des marges impose de réduire au maximum les coûts de conception et de production. Ceci s’avère peu compatible avec la diversification des produits ou la complexification de leur fabrication que peut imposer un marché très concurrentiel. Une gestion maîtrisée des données techniques a un impact direct sur la rentabilité d’une activité.

Conformité

Face à la question environnementale, de nouvelles mesures ont conduit au renforcement des normes obligeant les entreprises industrielles à exercer des contrôles supplémentaires à toutes les étapes du cycle de production et d’expédition. Ces contraintes légales sont d’autant plus difficiles à respecter que les activités peuvent être réparties sur plusieurs sites logistiques et de fabrication, ou en une série d’entreprises engagées dans la même filière.

Globalisation

Avec la mondialisation des échanges, le développement à l’international devient un facteur de croissance déterminant, nécessitant plus d’aptitudes sur le plan des règles et des outils. Par ailleurs, l’extension des filières de production et le principe de fabrication distribuée à travers un réseau élargi de sous-traitants, imposent aux entreprises d’augmenter leurs efforts d’intégration à un processus de production global.

Décloisonnement

Les pratiques de gestion évoluent au sein de toutes les filières industrielles et se répandent, également, au-delà des frontières sectorielles. L’externalisation de la production ainsi que la diversification, tant des produits que des canaux de vente, ou encore l’émergence d’offres de services sont autant de motifs amenant les industriels à s’inspirer des pratiques des négociants, des importateurs, des professionnels de la vente au détail ou de la vente à distance. A l’instar de ces organisations commerciales, les politiques d’amélioration de la relation client et du marketing, l’optimisation des flux logistiques ou encore les logiques de distribution multi canal constituent des leviers stratégiques majeurs pour les entreprises industrielles.