webleads-tracker

Fiabiliser et centraliser l’information
au sein des entreprises industrielles

Lorsque les entreprises industrielles recourent à des applications cloisonnées, les utilisateurs doivent généralement saisir les informations dans plusieurs applications ou transférer des données entre systèmes.
Par exemple, quand un commercial décroche une commande, les employés de différents services doivent entrer celle-ci dans des systèmes différents dédiés aux ventes, à la saisie des commandes, aux stocks et aux comptes fournisseurs.

Et les cadres ou les responsables doivent exporter dans un tableur les données stockées dans les divers systèmes dans un but analytique et décisionnel.

L’information au centre de l’entreprise

Si l’on considère que l’entreprise est un corps social vivant, l’information est sans aucun doute un élément vital de ce corps. C’est un des éléments indispensables et structurants de l’organisation.

Elle a surtout un rôle capital dans le processus de prise de décision tant au niveau des décisions opérationnelles quotidiennes qu’au niveau des grandes décisions stratégiques.

Les trois travers devant lesquels chaque collaborateur peut se retrouver sont :
  • l’excès d’information (abondance, difficulté à discerner les degrés d’importance…)
  • le déficit d’information pertinente et réellement nécessaire qui peut souvent être masquée par le défaut précédent
  • l’erreur de saisie de l’information
L'information a également un rôle dans la compréhension de ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise.
Ce thème devrait donc être l'objet d'une grande attention de la part de chaque décideur dans les entreprises.

Rôle de l’information

Lorsqu'elle est centralisée et uniformisée, elle est un facteur de : cohésion, réactivité, innovation, adaptabilité, implication et motivation, efficacité collective et personnelle, décision efficace, connaissance de l’environnement…

Quand l’information est compartimentée, c’est un facteur de : division, doute, stress, divergences, inquiétudes, tensions, conflits de personnes et de priorités…

Beaucoup de tension et de gaspillage d’énergie pourraient être évités en structurant l’information.
D’autre part, il est exagéré de penser que parce que l’on a mis en place des messageries électroniques, des téléphones sans fils, un intranet ou un système d’affichage, cette question est réglée. Tout ce qui vient d’être cité fait partie des médias, c’est-à-dire des vecteurs d’information. Quand ces médias se multiplient, il faut être encore plus attentif à la façon dont l’information va être formalisée et dont elle va circuler.

Centraliser et uniformiser l’ensemble des informations nécessaires aux différents départements d’une entreprise va permettre à cette dernière de disposer d’une vision à 360° de ses activités et de réagir à l’évolution de ses besoins.